Qui suis-je ?

Je suis Nelly Cardinale, j’ai 47 ans, je suis mariée et j’ai 3 enfants de 9, 12 et 15 ans. Je suis une personne sensible, amicale, profonde.

Coté professionnel, je suis coach de vie psycho pédagogue, près de Nice et à distance. Je mets au service de mes clients mes qualités d’écoute, d’empathie, de douceur, mais aussi d’analyse, de structuration, de créativité, pour leur permettre de se rapprocher de manière concrète de ce qui leur tient à cœur. J’utilise pour cela un ensemble d’outils variés pour lesquels je me suis formée : coaching individuel (certifiée RNCP), psycho pédagogie positive (certifiée), PNL, coaching d’équipe. Je m’appuie également sur mon expérience personnelle et l’intégration de ces outils pour moi même. Je m’appuie enfin sur l’échange avec mes pairs et je fais appel à un superviseur quand cela est utile, en accord avec la déontologie du coach.

Mon parcours qui m’a amenée là où j’en suis aujourd’hui

Je suis née dans les années 1970, en Bretagne, d’un père retraité militaire et d’une mère au foyer, tous deux issus du monde agricole. Cet environnement sain m’a apporté le gout des choses simples, de la nature, le sens de la rigueur, de l’intégrité et du pragmatisme. Mes parents m’ont apporté la sécurité et le confort matériel qui m’ont permis de grandir vers l’indépendance et de me former au métier d’ingénieur en informatique, que j’ai choisi pour mon gout des mathématiques et le plaisir de la créativité dans la programmation.

Durant ma scolarité, j’ai été une très bonne élève, sérieuse, autonome, me mettant la pression pour réussir. J’étais discrète et plutôt effacée. J’aimais les activités comme le dessin et les jeux d’imagination. Une scoliose m’a amené à porter un corset pendant trois ans, ce qui a mis en évidence mon coté positif et volontaire face à cette situation.

A l’adolescence, j’ai encadré des enfants dans un cadre associatif. La collaboration avec les autres responsables m’a permis de trouver la chaleur et le plaisir de la collaboration. Je me suis sentie utile et à ma place au près des enfants. Plus tard, en école d’ingénieur, organiser un rallye touristique m’a permis aussi de prendre plaisir par la créativité et par le jeu. A l’âge adulte j’ai participé à un atelier de théâtre, qui m’a permis de développer ma confiance en moi devant un public.

Coté professionnel, j’ai exercé pendant 22 ans le métier d’ingénieur en informatique, la majorité du temps en tant que développeur puis en tant qu’ingénieur support, dans un contexte international. Ce métier m’a permis de m’épanouir principalement dans deux projets où l’esprit d’équipe permettait l’implication active de chacun, l’autonomie, la confrontation de points de vue, le soutien entre membres. Mis à part ces deux belles bulles d’épanouissement, j’ai vite senti un vide existentiel, un manque de sens dans mon travail. J’ai alors entamé, depuis 2003, un cheminement de développement personnel pour me connaitre et me réorienter. J’ai validé en parallèle de mon travail deux années en psychologie.

Alors que j’avais entamé ce cheminement personnel, j’ai vécu vers 40 ans une crise de panique face à un jeune collègue qui avait un fort besoin de reconnaissance, face au quel je me suis sentie anéantie. Une psy m’a conseillée de voir un coach car je voulais gérer mon stress. Je me suis beaucoup impliquée dans mon coaching. J’ai avancé pas à pas, en prenant conscience de mes émotions, de mes pensées. Je suis passée à l’action pour apaiser mon stress, connaitre ce qui me fait du bien et répondre à mes besoins. Mon coach m’a également fait des séances d’hypnose et j’ai appris à utiliser l’auto-hypnose, qui m’aide à dépasser des blocages pour m’exprimer avec authenticité, libérer ma créativité. J’ai appris que dans chaque action que je menais, je gardais toujours l’amour inconditionnel de mon accompagnant, quelque soit le résultat, et que je pouvais apprendre sur moi de chaque expérience, découvrir ou renforcer mes forces, mes qualités, avoir conscience de ce que je voudrais faire différemment la fois suivante pour continuer de grandir vers la personne que je veux être.  J’ai réussi aussi petit à petit à mieux m’affirmer, aller plus vers les autres.

Le coaching m’a permis et me permet encore de clarifier ce que je veux, qu’elle serait ma vie idéale et de mettre en place les actions, les stratégies pour avancer dans cette direction.

 Suite à ce coaching, j’ai choisi en 2014 de me réorienter dans cette direction. Ma formation de coach m’a permis de développer mes capacités relationnelles. Le métier de coach me permet de me sentir utile en aidant à mon tour les autres et d’être en pleine présence avec la personne que j’accompagne.

J’ai décidé en 2018 de quitter mon emploi salarié pour me consacrer pleinement à mon activité de coaching.  

 J’ai choisi de compléter ma formation initiale par une formation au coaching d’équipe  et en psycho pédagogie positive.  J’ai choisi le coaching d’équipe pour mon gout de la collaboration car je suis convaincue qu’une équipe peut être plus performante si l’on crée un projet ou chaque membre  peut y trouver du sens et contribuer en s’appuyant sur ses forces. Je crois aussi en la force d’un groupe pour faire avancer chacun sur ses objectifs propres.

J’ai choisi  également la psycho pédagogie positive car mon cœur m’amène à accompagner des enfants et adolescents qui peuvent vivre, comme j’ai pu le vivre pendant toute la durée de mes études, du stress, la peur du regard des autres, se mettre de la pression, manquer de confiance, d’estime de soi ou avoir du mal à s’affirmer.

En comprenant par le coaching que l’on peut apprendre sur soi de chaque expérience, je veux permettre aux adolescents de profiter de leur période d’apprentissage pour mieux  connaitre ce qu’ils aiment, n’aiment pas, vers où ils veulent aller, leurs forces, leurs limites, ce qui les amuse, les met en joie, ce qui important pour eux à leurs yeux…Ils peuvent ainsi vivre avec plus de sens, plaisir et bien-être dès à présent et profiter de cette connaissance et de cette démarche pour la suite de leur vie.

Cette approche de la psycho pédagogie m’aide aussi à me sentir mieux personnellement. Elle intègre des outils pour le mental  (« la tête ») tel que les objectifs, les croyances, comment je fonctionne, quelles autres stratégies je peux utiliser…, pour nos ressentis, « le cœur » (accueillir et s’appuyer sur ses émotions pour aller vers la vie qui nous correspond, répondre à ses besoins) et pour « le corps » (prendre soin de son corps, passer par le corps pour se détendre, se mettre en énergie, être ancré…). Cette approche intégrative, qui complète bien le coaching,  me semble spécialement efficace pour des personnes, comme moi,  qui peuvent être trop dans leurs pensées et dans leurs émotions et qui sont souvent coupées de leurs corps. Cela apporte apaisement et efficacité dans nos actions.

Je rentre maintenant dans une nouvelle phase pour moi où il m’est nécessaire de me rendre visible telle que je suis, en exprimant le sens de ma mission et ce que je propose. C’est pour moi une phase importante pour mon affirmation et mon épanouissement. Je fais face progressivement à mes peurs en acceptant l’inconfort et les émotions désagréables qui peuvent survenir. Je m’appuie sur des outils et de l’aide de professionnels pour le faire. Je sais maintenant que je passe régulièrement par des phases de découragement et que je me relève à chaque fois avec une plus grande envie et force de persévérer, car mon projet à un sens fort pour moi, celui d’aider les personnes comme moi à déployer leurs belles couleurs, chacun dans son humanité. Je me donne ainsi la plus belle marque d’amour : me soutenir dans ce qui me tient à cœur en dévoilant toutes mes facettes, et contribuer au monde avec ce que je peux apporter. Mon cheminement me permet aussi d’aller vers des relations de plus en plus authentiques, que cela soit dans ma vie privée ou professionnelle, c’est pour moi l’autre aspect important du sens que je donne à ma vie : vivre de plus en plus avec amour.